MOUDHARABA

 

La Moudharaba (également appelé Mudharaba ou Moudharabah) est une technique de financement utilisée par les banques islamiques.  Il s’agit d’un partenariat d’investissement où la banque joue le rôle de l’investisseur (Rab el Mal), en s’engageant à financer intégralement le projet. En contrepartie, l’entrepreneur (Moudarib) doit assurer la gestion du projet. 

La rémunération est fondée sur une clé de répartition fixée au préalable sous forme de pourcentage de bénéfices de l'entrepreneur. Les pertes éventuelles doivent être supportées par le seul bailleur de capitaux. Le chef d'entreprise renonce à une rémunération variable de son travail. 


 

Picture

 


Un contrat de Moudharaba peut inclure des restrictions de la part du partenaire apportant le capital. Ces restrictions peuvent porter sur le lieu de la transaction en l’astreignant à exercer ses transactions dans un lieu déterminé. Elles peuvent aussi porter sur le temps avec une exigence de n’utiliser les fonds que durant une période déterminée. Elles peuvent également porter également sur la nature du commerce en lui imposant le secteur ou l’activité où les fonds seront investis.

Aujourd'hui, le Moudharaba peut s'appliquer à diverses activités économiques, et avec la Mousharaka, elles représentent les techniques les plus fidèles à l’esprit du commerce tel que prôné par l’Islam.

 


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×